J'ai un rêve

Association pour l'aide aux enfants des banlieues françaises

J’ai ma chance !

PROGRAMME 2016-2017

En faveur des jeunes des Écoles de la 2ème Chance

Depuis 1995, LES ÉCOLES DE LA 2ÈME CHANCE donnent aux jeunes sortis du système éducatif sans aucune qualification, une chance d’intégrer une école dédiée à la construction de leur projet d’insertion professionnelle.

 

Depuis 2003, L’ASSOCIATION J’AI UN RÊVE intervient dans les quartiers dits sensibles pour accompagner des jeunes en difficulté, leur donner confiance en eux et les amener à trouver leur voie professionnelle.

UNE EXPÉRIENCE INNOVANTE

En 2016, l’association J’ai un rêve et les Écoles de la 2ème chance du Val de Marne et des Yvelines ont décidé d’associer leur vocation pour proposer à de jeunes stagiaires volontaires et motivés de suivre un programme d’insertion innovant, autour d’un programme en quatre étapes :

1 conférence pour transmettre les techniques utilisées par les sportifs de haut-niveau pour construire leur carrière sportive

dispensée par Muriel Hermine, championne du Monde de natation synchronisée, coach en entreprise et conférencière.

1 séminaire de 3 jours composé d’ateliers sportifs et d’ateliers de réflexion sur leur projet professionnel

3 jours d’immersion axés sur des ateliers de réflexion et d’exercices concrets, entrecoupés d’activités sportives et de cohésion d’équipe pour relâcher la pression émotionnelle.

Des séances de coaching individuel

1 à trois séances par participant, pour accompagner ces jeunes au plus près de leurs besoins.

L’attribution de bourses

Pour faciliter l’accès à des formations payantes, des stages en entreprise, l’achat de matériel, d’équipement,…

Origine du projet

UNE RENCONTRE DÉTERMINANTE

Muriel Hermine a rencontré l’École de la 2ème chance (E2C) du Val de Marne au printemps 2016, à l’occasion d’une tournée nationale de 10 conférences ciblant les étudiants de grandes écoles, d’universités, de campus.

Il est apparu évident que le discours qu’elle prodigue aux jeunes, les encourageant à la motivation, à l’engagement et à la persévérance, était en accord total avec l’enseignement de l’E2C destiné quant à lui à les aider à réussir leur insertion professionnelle.

Ambitions du projet

FAVORISER L’AUTONOMIE ET L’ACCÈS A L’EMPLOI

Lorsqu’ils intègrent l’Ecole de la 2ème chance, les stagiaires bénéficient d’un fort mental, animés du sentiment d’avoir « enfin ouvert une porte vers leur avenir ».

Après 4 à 6 mois de stage,  commencent à s’installer une sorte de creux de vague, de démobilisation.

Il est temps de leur apporter un nouveau souffle, de les extraire de leur quotidien afin qu’ils retrouvent le sentiment d’efficacité personnelle qui les conduira à l’autonomie et à l’entrée dans la vie active.

LA CONFÉRENCE

« Apporter les germes d’une réflexion susceptible de se forger un meilleur mental, pour aborder plus fort les rebonds capricieux de l’existence »

Muriel Hermine

Ces conférences sont ouvertes à tous les jeunes inscrits dans les E2C. Elles accueillent en moyenne une soixantaine de participants

Goût du travail, sens de l’effort et de la persévérance, capacité à rebondir, à préparer son mental, sont les clés de la réussite des athlètes de haut niveau…  Ce sont également dans ces valeurs que chacun peut puiser les ressources pour réussir.

La conférence dispensée par Muriel Hermine prodigue aux stagiaires cet enseignement afin qu’ils développe une plus grande confiance en eux et en leurs capacités à trouver un emploi.

Au terme de ses conférences, Muriel Hermine échange avec les stagiaires, en répondant à leurs questions directes ou au cours d’entretiens en petit comité.

Forte de ses expériences professionnelles, elle fait passer l’idée selon laquelle il n’y a pas d’échec, seulement des expériences et des apprentissages. Et toute fragilité peut être transformée en force, il est donc important d’oser entreprendre.

LES TROIS JOURS DE FORMATION

Comment trouver confiance en moi, comment mieux communiquer ce que je suis, ce que je peux apporter à l’entreprise, quelles sont mes motivations et jusqu’où suis-je prêt à m’investir pour réaliser mes objectifs.

Les stagiaires sont encadrés par des coachs certifiés. Les outils utilisés sont le co-développement, la PLN, la ligne de vie, prise de parole en public,…

Objectif : développer la confiance en soi, mieux comprendre les mécanismes de communication (verbale/non verbale), travailler sur ses talents et ses compétences, comment gérer l’échec, le doute, la prise de risque. Comment faire du temps un allié pour entretenir sa motivation
Ces ateliers en petits groupes permettent une véritable mise à plat des appréhensions, des doutes, des freins qui empêchent ces jeunes d’avancer. Mais aussi ils mettent en évidence leurs forces, leur talents, et renforcent leur motivation à s’en sortir.

LES TROIS JOURS DE FORMATION

Jusqu’où suis-je capable de me dépasser ? comment se manifeste l’esprit d’équipe ?
En cherchant des réponses à ces questions, les stagiaires réfléchissent aux qualités physiques et mentales qu’ils possèdent.

Les stagiaires sont encadrés par des animateurs sportifs mis à disposition par la Gendarmerie Nationale

Objectif : Comment développer un mental fort et des compétences en s’appuyant sur les valeurs du sport qui sont courage et dépassement de soi. Les stagiaires s’engagent dans des activités sportives à fort potentiel pédagogique : maîtrise du corps dans l’espace avec l’accro-branche, réflexion sur ma motivation, mon engagement autour d’indices à trouver lors d’une course d’orientation, esprit d’équipe à travers des sports-collectifs,…
Ces temps forts donnent lieu à un débriefing à chaud qui permet à chacun de répondre -pour lui-même- aux questions : comment je réagis devant la difficulté ? Suis-je capable de lâcher-prise, de prendre la parole avec des mots bienveillants, précis, rassurants ? Où et pourquoi ai-je eu le sentiment d’échouer, de ne pas être à la hauteur ?  Comment surmonter mes peurs ? En quoi ce que je viens de vivre est transposable dans mon projet pro.

LES SÉANCES DE COACHING INDIVIDUEL

De qualité égale aux coachings dispensés en entreprise, ces séances dirigées par des professionnels permettent d’aborder les nœuds qui empêchent ces jeunes d’avance

Ces coachings sont proposés à tous les jeunes ayant suivis nos séminaires, sur la base du volontariat.

A raison d’une à trois séances d’1h30, elles ont pour objectif d’aider le stagiaire à trouver en lui les solutions à ses problèmes par un questionnement adapté, reposant sur l’écoute, la bienveillance, et la connaissance du parcours du jeune.

Au total en 2016-2017, 48 jeunes ont bénéficié de notre programme pilote qui a pour vocation de se déployer à partir de septembre 2017, dans les E2C d’Ile de France et en province.

25% des jeunes ayant suivi notre programme trouve un stage, une formation ou un CDD/CDI dans le mois suivant.

LE SOUTIEN FINANCIER

Il serait dommage que les efforts et la détermination des jeunes à réussir leur insertion soient pénalisés par des handicaps matériels et financiers.

L’association J’ai un Rêve soutient financièrement quelques uns des projets les plus aboutis. La bourse dont le montant s’élève de 500 à 1000 € par projet, a pour vocation de financer en partie des formations certifiantes, du matériel professionnel, de l’équipement, des tenues vestimentaires, stages, déplacements ou tout autres charges directement liées à la réalisation de leur projet.
L’argent est remis à l’organisme sollicité par le jeune et non au jeune lui-même.

Les candidatures se font sur dossier et sont soumises à notre comité de sélection dirigé par le Président de l’association. Chaque dossier est validé par les membres du bureau.

LES RÉSULTATS DU PROJET PILOTE INITIÉ EN 2016

237 jeunes accueillis lors des 4 conférences à Paris

48 jeunes accompagnés en coaching d’équipe

23% des 48 stagiaires ont trouvé un stage, une formation ou un CDD/CDI dans le mois qui a suivi le séminaire.

124 jeunes présents lors des conférences sont inscrits sur les listes d’attentes avec l’espoir de participer aux prochaines sessions de coaching

66 heures de coaching individuel dispensées

96% de taux de satisfaction des jeunes.